Association pour la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie volontaire

Projet de proposition de loi et calendrier U.L.

En février 2021 le C.A. actuel de l’association a pris l’initiative de lancer une discussion interne au sein de l’association, mais aussi plus largement une discussion ouverte à l’extérieur concernant un projet de proposition de loi spécifique qui se distingue clairement de l’ensemble des “propositions de loi sur la fin de vie”, jusqu’à présent proposées au niveau politique en France, comme par exemple lors de la dernière discussion de la proposition de loi “Falorni” à l’ Assemblée Nationale.

A ce sujet, le C.A. a proposé un cadre provisoire pour entrer dans cette discussion, au niveau de chaque adhérent qui veut y participer, au niveau des antennes, ou de groupes de discussion en ligne qui peuvent se former à cette occasion.

Voir la page : “Débat proposition de loi Ultime Liberté”

En plus des diverses réactions qui ont commencé à nous arriver, aussi bien venant de réunions d’antennes qui ont évoqué le sujet, que d’adhérents individuels qui nous font part de leurs remarques, c’est actuellement ( été 2021 ) le calendrier électoral de la préparation de l’ A.G. 2021 et du vote annuel de renouvellement du mandat des membres du C.A., qui très logiquement vient interférer avec le calendrier de la discussion concernant le Projet de Proposition de Loi spécifique à U.L.

Depuis le 15 août, date limite du dépôt des candidatures, nous savons qu’il existe 23 candidatures, certes statutairement individuelles, mais qui se regroupent de fait en trois “listes” de référence ayant chacune leur “plateforme” d’intentions pour un certain nombre de points de la politique de l’association lors du prochain mandat du C.A. élu. qui prendra ses fonctions à partir du lendemain de l’ A.G. du 16 octobre qui proclamera les résultats du vote par correspondance.

Les 3 listes de candidats ont rédigé l’essentiel de leur plateforme, complétée par les “motivations personnes” de chacun de leurs candidats.
Ces éléments seront envoyés avec le matériel de vote et l’invitation à l’ A.G du 16 octobre à l’ensemble des adhérents.
D’autres éléments peuvent être développés sur des supports spécifiques externes propres à ces candidats, explicitant leurs prises de position.

Certains éléments de ces plateformes ont déjà pu être rendus publics à l’initiative de leurs propres auteurs.

Il apparaît d’ores et déjà que les questions soulevées par la perspective de la discussion sur un Projet de Proposition de Loi spécifique à notre association, suscitent, parmi bien d’autres points, des réactions de ces 3 listes de candidatures.

Certains pensent en effet pourvoir défendre auprès des adhérents l’idée qu’une telle discussion, et l’idée même d’un Projet de proposition de loi spécifique, viendraient au détriment du travail d’ “accompagnement” qui, selon eux, serait la priorité originelle fondamentale de l’association.

Alors que dans les statuts présents depuis l’origine de l’association, et récemment confirmés ( Article 1.1. ) avec quelques précisions supplémentaires par le vote de juillet 2020 en “A.G. extraordinaire”, il apparaît clairement que ces deux aspects :
– revendication d’une transformation législative essentielle ( sur les 3 points de nos objectifs )
– organisation de l’entraide actuelle entre adhérents en termes d’ “accompagnement”
sont fondamentalement liés, et ne peuvent pas être pensés l’un sans l’autre.


L’intention du C.A. actuel, dont l’ ensemble des 10 membres se représentent encore cette année pour un renouvellement de leur mandat, est bien de permettre que ce débat soit ouvert, notamment lors de la période de “campagne” concernant cette élection du C.A. 2021-2022 .

Mais en tant que membres de l’une des 3 “listes” de candidats en présence , ces 10 candidats défendront précisément le point de vue de l’interdépendance essentielle des deux aspects de nos objectifs statutaires, et donc qu’il est vain de prétendre définir ou redéfinir l’ “accompagnement” , dans le contexte actuel, sans préciser en même temps comment nous voulons que nos 3 grands objectifs législatifs statutaires puissent dans leurs grandes lignes, être traduites dans le cadre législatif français en pleine transformation potentielle rapide sur ce sujet .

De façon à ne pas établir de confusion entre les décisions du C.A. actuel, et les propositions électorales des 10 membres candidats au renouvellement de leur mandat,
ces 10 candidats développeront leur propre plateforme électorale sur un autre site web support que le site officiel de l’association sur lequel vous vous trouvez ici,
de même que les deux autres listes sont responsables de leurs propres supports d’expression et des points de vue qu’ils peuvent y exposer.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Projet de proposition de loi et calendrier U.L.”