Association pour la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie volontaire

Liens d’actualité

Février 2021 : Actualité internationale

Un an après le Jugement de la Cour fédérale de Karlsruhe, des projets de propositions de loi commencent à être établis par des députés allemands,
pour rendre la législation conforme à la nouvelle interprétation constitutionnelle :

Deux députées du parti des Verts ( “Grünen” ) , Katja Keul et Renate Künast viennent de déposer un tel projet.

Lien sur le site de Katja Keul :
Le texte en allemand de leur esquisse de proposition de loi :
“Projet de loi pour la protection du droit à une mort autodéterminée”
( Entwurf eines Gesetzes zum Schutz des Rechts auf selbstbestimmtes Sterben )

Nous pouvons apprécier l’état d’avancement de cette discussion en Allemagne, tout à fait autour des mêmes thématiques que ce que le C.A. d’ Ultime Liberté propose de faire pour la définition d’un projet de proposition de loi propre à Ultime Liberté, alors que certains de nos adhérents sont encore en train de prétendre que ce genre de proposition, basée sur la liberté fondamentale du choix de mourir, serait de la pure “utopie”.

JANVIER 2021 :

Deux propositions de loi concernant la fin de vie , à nouveau déposées à l’Assemblée Nationale :
( Du même type que celles qui avaient été déposées en 2017, ou encore celle de l’ ADMD )

1. PROPOSITION DE LOI

visant à affirmer le libre choix de la fin de vie et à assurer un accès universel aux soins palliatifs en France,

(Renvoyée à la commission des affaires sociales, à défaut de constitution
d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

présentée par Mesdames et Messieurs

Marine BRENIER, Sylvie BOUCHET BELLECOURT, Nathalie SARLES, Claire BOUCHET, Maxime MINOT, Valérie PETIT, Laurence TRASTOUR‑ISNART, Sandrine BOËLLE, Frédérique MEUNIER, Loïc DOMBREVAL, Pierre VATIN, Jean‑Claude BOUCHET, Bérengère POLETTI, Danièle CAZARIAN, Guy BRICOUT, Olivier FALORNI, Agnès FIRMIN LE BODO, Nathalie PORTE, Cécile RILHAC, Jeanine DUBIÉ, Philippe MEYER, Jacques CATTIN, Delphine BAGARRY, Emmanuelle ANTHOINE, Stéphane VIRY, Isabelle VALENTIN,

députés.

2. PROPOSITION DE LOI

visant à garantir et renforcer les droits des personnes en fin de vie,

(Renvoyée à la commission des affaires sociales, à défaut de constitution d’une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

présentée par Mesdames et Messieurs

Jean‑Louis TOURAINE, Damien ADAM, Éric ALAUZET, Aude AMADOU, Christophe AREND, Laetitia AVIA, Didier BAICHÈRE, Frédéric BARBIER, Xavier BATUT, Sophie BEAUDOUIN‑HUBIÈRE, Barbara BESSOT BALLOT, Yves BLEIN, Pascal BOIS, Julien BOROWCZYK, Claire BOUCHET, Bertrand BOUYX, Yaël BRAUN‑PIVET, Anne BRUGNERA, Anne‑France BRUNET, Stéphane BUCHOU, Carole BUREAU‑BONNARD, Pierre CABARÉ, Lionel CAUSSE, Danièle CAZARIAN, Samantha CAZEBONNE, Anthony CELLIER, Émilie CHALAS, Philippe CHALUMEAU, Sylvie CHARRIÈRE, Fannette CHARVIER, Francis CHOUAT, Stéphane CLAIREAUX, Mireille CLAPOT, François CORMIER‑BOULIGEON, Yves DANIEL, Cécile DELPIROU, Christophe DI POMPEO, Loïc DOMBREVAL, Audrey DUFEU, Stella DUPONT, Sophie ERRANTE, Valéria FAURE‑MUNTIAN, Alexandre FRESCHI, Camille GALLIARD-MINIER, Laurence GAYTE, Raphaël GÉRARD, Olga GIVERNET, Fabien GOUTTEFARDE, Florence GRANJUS, Benjamin GRIVEAUX, Émilie GUEREL, Véronique HAMMERER, Pierre HENRIET, Monique IBORRA, Guillaume KASBARIAN, Stéphanie KERBARH, Yannick KERLOGOT, Sonia KRIMI, Anne‑Christine LANG, Michel LAUZZANA, Célia de LAVERGNE, Sandrine LE FEUR, Didier LE GAC, Nicole LE PEIH, Jean‑Claude LECLABART, Martine LEGUILLE‑BALLOY, Marion LENNE, Richard LIOGER, Jacqueline MAQUET, Jean François MBAYE, Graziella MELCHIOR, Ludovic MENDES, Marjolaine MEYNIER‑MILLEFERT, Monica MICHEL, Jean‑Michel MIS, Jean‑Baptiste MOREAU, Florence MORLIGHEM, Cécile MUSCHOTTI, Xavier PALUSZKIEWICZ, Charlotte PARMENTIER‑LECOCQ, Patrice PERROT, Pierre PERSON, Anne‑Laurence PETEL, Michèle PEYRON, Damien PICHEREAU, Béatrice PIRON, Claire PITOLLAT, Éric POULLIAT, Florence PROVENDIER, Bruno QUESTEL, Cathy RACON‑BOUZON, Pierre‑Alain RAPHAN, Rémy REBEYROTTE, Hugues RENSON, Cécile RILHAC, Mireille ROBERT, Laëtitia ROMEIRO DIAS, Xavier ROSEREN, Laurianne ROSSI, François de RUGY, Pacôme RUPIN, Nathalie SARLES, Denis SOMMER, Bertrand SORRE, Sira SYLLA, Stéphane TESTÉ, Valérie THOMAS, Huguette TIEGNA, Alain TOURRET, Élisabeth TOUTUT‑PICARD, Stéphane TRAVERT, Nicole TRISSE, Laurence VANCEUNEBROCK, Marie‑Christine VERDIER‑JOUCLAS, Patrick VIGNAL, Corinne VIGNON, Hélène ZANNIER, Jean‑Marc ZULESI,

députés.



Un intéressant article dans Libération du 20 janvier 2021 :
“Tout le pouvoir au juges ?” de Dominique Rousseau.

Dominique Rousseau pose plus spécialement la question de la particularité des traditions jacobines françaises à ce sujet, concernant le rapport du pouvoir politique et du pouvoir judiciaire.
La France si jacobine découvre avec surprise que les juges peuvent contraindre un ministre à la démission ou annuler une loi au motif qu’elle porte atteinte à la Constitution. Inutile de se lamenter sur un éventuel gouvernement des juges, repensons la justice et sa légitimité.

Il nous concerne directement, puisque la question est dorénavant posée de savoir de quel “DROIT” et plus généralement encore de “Droit au Droit” , un pays qui se veut un “État de Droit” peut interdire à ses citoyens de recourir au suicide assisté … sur son territoire, mais dire hypocritement à ces mêmes citoyens, que s’ils vont en Suisse, ou sur un autre territoire, lui-même administré par un “État de Droit”, ceux qui les y accompagnent ne seront pas inquiétés “outre mesure” …
Bref : nous” comprenons” vos motivations … mais pas chez nous. Il faut être très généreux et humaniste, dans les discours, quand on prétend représenter la France des Droits de l’ Homme, mais dès qu’il s’agit de les appliquer en France, on répond … “pas dans mon jardin” .

Nous espérons biens sûr dorénavant trouver des juges qui sont prêts à combattre cette hypocrisie politicienne …
( Y compris dans les futures suites judiciaires possibles des perquisitions et gardes à vue d’ adhérents de l’ association Ultime Liberté )

********

11 décembre 2020 :
Après le Jugement allemand du 26 février 2020, l’Autriche également franchit le pas de la reconnaissance constitutionnelle du droit de choisir de mourir

* * * * * *

… et toujours des témoignages sur les insuffisances de la Loi Claeys Leonetti

Décès de Christian Bidault : “Tu mourras dans la douleur…”

vendredi, 29 mai 2020
” En plus de son combat contre le cancer, un combat qu’il a mené avec courage, ténacité, détermination, Christian en a mené un second, pour une mort digne.
Et comme le premier il l’a perdu. … “ ( Billet de Christine Berkovicius sur Magcentre )

… et sur les insuffisances anticipées d’une Loi qui, comme en Suisse ou en Belgique, limiterait les cas “admissibles” aux seuls cas de “maladies graves” …

Hélène Wuillemin, centenaire lucide mais fatiguée, veut mourir : ( Article sur Le Point )

Je ne suis pas malade, c’est pour ça qu’ils n’ont pas voulu m’euthanasier, mais je souffre”: à Laxou (Meurthe-et-Moselle), Hélène Wuillemin, 100 ans, veut mourir pour mettre un terme à sa vieillesse et a entamé lundi une grève de la faim. “

Actualité Covid-19 :

Liens de réactions et prises de position dans la presse et les médias


Gouvernement et institutions : Infos CORONAVIRUS

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Liens utiles proposés par la H.A.S. ( Haute Autorité de la Santé )

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3165973/fr/covid-19-vous-informer-sur-l-epidemie-liens-utiles

Écrire au ministre de la santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/article/ecrire-au-ministre#formulaire_formidable-12

Modifications au niveau des soins palliatifs, en liaison avec l’épidémie covid-19 :

Note sur l’adaptation de l’organisation des soins palliatifs à l’épidémie de Covid 19 Document SFAP En date du 17/03/2020
( Document pdf à télécharger )

Enjeux éthiques de l’accès aux soins de réanimation et autres soins critiques (SC) en contexte de pandémie COVID-19
Pistes d’orientation provisoires(16mars 2020)

Le Jugement de la Cour constitutionnelle fédérale allemande

Article du Monde : Allemagne : l’interdiction du « suicide organisé » jugée inconstitutionnelle

Le Tribunal fédéral de Karlsruhe était saisi par des associations allemandes et suisses d’aide au suicide, des médecins et des patients.
Le Monde avec AFP Publié le 26 février 2020

Sur notre site : La traduction en français de l’ensemble du Jugement.

Analyses diverses des conséquences de ce jugement :

Article de Bruno Dayez , avocat, dans la Libre Belgique du 30 juin 2020 :
” Vers un droit à la mort”

Actualité ancienne de soutiens judiciaires et de pétitions :

Fin de vie : un manifeste de 343 médecins en soutien au généraliste accusé d’euthanasie
https://www.bfmtv.com/societe/fin-de-vie-un-manifeste-de-343-medecins-en-soutien-au-generaliste-accuse-d-euthanasie-1835758.html