Aller à la barre d’outils
Association pour la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie volontaire

Communiqué du 31 mai 2020

Communiqué de l’association Ultime Liberté

Ce communiqué a été élaboré par l’ensemble du CA et envoyé à l’AFP

«  Un nouveau drame qui, comme bien d’autres semblables, aurait pu être évité !

En Indre-et-Loire, un couple âgé décide de mourir ensemble car l’épouse est très malade : quelle belle preuve d’amour !

Ne trouvant pas en France de solution légale, le mari en arrive à assommer son épouse à coups de crosse avant de se retrouver en prison à 86 ans comme un malfaiteur.
Si en France le suicide assisté était légal, ils auraient pu partir ensemble dans la sérénité.
Comme au Canada où  » un couple meurt sereinement côte à côte durant la pandémie.

« Un autre « fait divers » : une centenaire commence une grève de la faim après les refus d’une assistance à mourir en Belgique et en Suisse.

Qu’attend la France pour se doter enfin d’une loi de liberté permettant à chacun de choisir sa fin de vie ?
 Une loi que l’Association Ultime liberté réclame depuis 10 ans et dont de nombreux adhérents âgés ont été perquisitionnés, il y a quelques  mois,
 les  privant ainsi du moyen qu’ils s’étaient procuré pour pouvoir choisir le jour et l’heure de leur mort. « 

 

Liens d’ information presse concernant les deux « faits divers » :

Indre-et-Loire : un homme tue sa conjointe à Francueil

La demande à mourir d’une centenaire :
« Quand on souffre comme ça, ce n’est pas la peine de rester » : Hélène, centenaire, en grève de la faim pour qu’on lui laisse « le droit de mourir »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *