Aller à la barre d’outils
Association pour la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie volontaire

ACTUALITÉS

ACTUALITES

ACTUALITÉS DE L’ASSOCIATION

ACTUALITÉS NATIONALES

ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Octobre 2020 : Actualité cinématographique : Blackbird

Blackbird affiche française

Blog de Georges André : à l’occasion du film Black Bird :
En France débats et législation coincés

Mars 2020

Épidémie Covid-19 en France :

Les 3 associations ( Ultime Liberté, Le Choix, ADMD )
cherchent à rédiger un Appel commun demandant une amélioration urgente, en matière de sédation des souffrances des patients en situation de ne plus pouvoir être traités efficacement par les méthodes de réanimation lourdes et notamment de ventilation, et qui doivent par conséquent être accompagnés pour souffrir le moins possible jusqu’à leur décès.


Après un débat interne à ce sujet, entre diverses propositions, les associations Ultime Liberté et Le Choix se sont mises d’accord pour un appel commun.
( 27 mars 2020 ), lié aux seules situations d’urgence actuelles.

Cet Appel porte sur une modification urgente des conditions de l’Aide Médicale à Mourir, en demandant au gouvernement d’apporter quelques amendements règlementaires permettant aux équipes soignantes d’utiliser plus facilement le principe du « double effet », déjà inclus dans la Loi Claeys Leonetti existante, sans que ces équipes aient à craindre des poursuites judiciaires sous prétexte qu’elles n’auraient pas exactement respecté les protocoles de sédation et notamment de sédation continue terminale qui peuvent « accélérer la mort sans la provoquer immédiatement » …

Certains auraient voulu, ou souhaitent toujours, engager immédiatement le gouvernement à mettre en place, éventuellement par ordonnance, sans attendre un nouveau débat parlementaire , une véritable « Aide Active à mourir » pour ces patients en phase terminale, quitte à rajouter, dans cette période de crise où de multiples tensions et conflits traversent déjà les équipes soignantes, ainsi que les responsables politiques et la population française, un élément de crise supplémentaire …

Ce débat de stratégie de communication par rapport à la crise actuelle traverse nos trois associations :
Dans tous les cas il faudra expliquer à nos adhérents pourquoi le moment de crise actuelle a semblé particulièrement « opportun » à certains pour demander dans l’urgence une « adoption de l’aide active à mourir », et pourquoi d’autres , pourtant dans la même association, ont considéré le moment actuel comme « inopportun », nécessitant de mettre provisoirement entre parenthèse nos revendications spécifiques pour apporter avant tout notre soutien psychologique et moral aux personnes en souffrance et aux équipes soignantes en difficulté.

Cette discussion interne à chaque association a bien sûr ralenti la possibilité d’une réaction rapide commune aux 3 associations.



Février 2020

26 février : La Cour constitutionnelle allemande …

Janvier 2020

Décembre 2019

Manifeste de solidarité avec les 135 personnes victimes de perquisitions